Étude de la

Perception du

Pancréas artificiel

(2016)

Les patients ayant un diabète de type 1
veulent-ils d'un pancréas artificiel ?

Étude terminée

 
  • Rationnel de l'étude

Le Pancréas artificiel est habituellement considéré comme la solution aux difficultés des patients diabétiques de type 1, mais comment les patients l’envisagent-t-il en pratique ?

 

L’objectif de l’étude était d’évaluer la représentation que se faisait du Pancréas artificiel une population de patients ayant un diabète de type 1 et d’en suivre l’évolution, après une information détaillée sur le sujet.

 
  • Patients et Méthodes

 

101 patients ayant un diabète de type 1 (67% pompe) ont répondu à 2 questionnaires identiques, l’un remis avant, l’autre après une session d’information (session d’1h, animation par soignants). Cette session comportait une présentation complète du Pancréas artificiel avec son principe et ses différents éléments constitutifs : mesure continue du glucose, pompe, logiciel de pilotage sur smartphone, interactions homme-machine, logiciel de surveillance par télémédecine.

 
  • Résultats obtenus

42% des patients pensaient que le Pancréas artificiel était une « greffe d’organe artificiel » avant la session d'information, cette proportion n’était plus que de 16% après la session ;

 

27% l’imaginaient comme « une machine portée sur soi, à l’image d’une pompe », 27% après la session;

 

17% comme « une association de plusieurs appareils portés sur soi », 42% après la session;

 

18% comme à une «application sur smartphone », 68% après la session.

La proportion de patients désireux de disposer d’un Pancréas artificiel, très majoritaire de base, augmentait encore après la session tandis que leur conviction se renforçait. La proportion de ceux qui jugeaient très probable le fait de porter un Pancréas artificiel en remplacement de leur pompe, passait de 24% à 41%.

 

L’analyse en régression logistique a identifié 2 éléments déterminants dans le souhait de disposer d’un Pancréas artificiel :

  1. le caractère récent du diabète de type 1,

  2. le traitement actuel par pompe.
     

Ni l’insatisfaction vis-à-vis du traitement actuel, ni l’espoir d’une amélioration de l’état de santé, ni la perspective d’une liberté ou d’un confort retrouvé, ne semblaient liés à l’attente du Pancréas artificiel.

 
  • Conclusion de l'étude

Sur les 101 patients ayant un diabète de type 1 concernés, 2/3 des patients souhaitent bénéficier du Pancréas artificiel, tandis que 6% n’en voulaient pas.
 

Pour les premiers, les 2 facteurs déterminants ont identifié : la courte antériorité du diabète et l’utilisation d’une pompe.

Dernière mise à jour : 03/12/2019

SUIVEZ NOUS

  • YouTube
depuis le 15/11/2019

2019 © CERITD. Le contenu et toutes les informations fournies sur ce site sont donnés seulement à titre d’information et ne visent pas à se substituer à un avis médical, un diagnostic ou un traitement de quelque manière que ce soit. Les renseignements sur votre traitement ou décisions thérapeutiques doivent faire l’objet d’une discussion avec votre médecin.