Historique

Le CERITD accueille son 1400ème patient.

juin 2018

L'application Diabéo (initiée par le CERITD en collaboration avec SANOFI et VOLUNTIS) bénéficie d'une prise en charge.

septembre 2017

Ouverture de CERITD STRASBOURG.

Le CERITD ouvre un nouveau centre en partenariat avec les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

2017

Nouvelle étude TÉLÉPIED concernant la télémédecine et la coordination infirmière.
Pour une meilleure prise en charge des soins d'ulcère de pied du patient diabétique.

2017

Le CERITD accueille son 1000ème patient.

décembre 2016

Ouverture de CERITD REIMS.

Le CERITD ouvre un nouveau centre en partenariat avec le CHU de Reims, Hôpital Robert-Debré.

2016

Ouverture de CERITD NANCY.

Le CERITD ouvre un nouveau centre en partenariat avec le CHU de Nancy, Hôpitaux de Braboix.

2015

Création de DIABELOOP SA destiné à développer et mettre au marché un pancréas artificiel.

2014

Nouvelle étude SORTIDIAB sur l'accompagnement par une équipe de coordination soins hôpital-ville, de patients diabétiques en difficulté présentant un fort risque de ré-hospitalisation rapide.

2013

Nouvelle étude DIABRASPORT permettant de valider les conditions de traitement du diabète par une pompe à insuline en réduisant temporairement le débit de base ou en adaptant le bolus lors d'une activité physique.

2013

Ouverture de CERITD BESANÇON.

Le CERITD ouvre un nouveau centre en partenariat avec le Centre Hospitalier Régional Universitaire de Besançon.

2013

Seconde signature importante.

Signature du protocole de coopération entre professionnels de santé :

"Suivi de patients diabétiques traités par insuline munis d'un carnet glycémique électronique et surveillés par télémédecine avec prescriptions et soins par l'infirmier en lieu et place du médecin".

2013

Première signature importante.

Signature du protocole de coopération entre professionnels de santé :

"Prise en charge par l'infirmier des diabétiques insulinotraités par pompe à  insuline externe selon un Plan d'Éducation Personnalisé Électronique (ePEP) avec prescriptions et soins de premier recours en lieu et place du médecin".

2013

1ère convention partenariale avec ARS ÎLE-de-FRANCE.

Cette convention vient reconnaitre la spécificité de l'activité du CERITD en matière de prise en charge des patients diabétiques complexes.

2012

Le CERITD accueille son 400ème patient au centre d'ÉVRY.

janvier 2012

Projet de recherche pour créer un pancréas artificiel.

Projet consistant à élaborer un logiciel capable d'affiner un programme insulinique préétabli et de moduler le débit d'une pompe à insuline en fonction des informations reçues d'un capteur de glucose.

Janvier 2012

Étude sur la DESCENDANCE.

Le CERITD lance une étude sur la descendance de patients diabétiques afin de pouvoir mieux prévenir les risques de diabète. Cette étude doit durer plusieurs années.

2011

Ouverture d'une plateforme de consommables.

Le Ceritd ouvre une plateforme de consommables afin de livrer aux patients diabétiques les articles nécessaires à l'utilisation de la pompe à insuline.

2010

Établissement d'une convention de partenariat.

Le Ceritd signe une convention de partenariat avec le CHSF (Centre Hospitalier Sud-Francilien) à Évry.

2009

Étude TÉLÉDIAB.

pour démontrer qu'un système de suivi (PDA-FIT) permet d’améliorer l’équilibre métabolique de patients atteints de diabète de 
type 1 chroniquement mal équilibrés comparativement à une prise en charge traditionnelle

2008

Le CERITD accueille son 100ème patient au centre d'ÉVRY.

Janvier 2008

Le CERITD accueille son 1er patient au centre d'ÉVRY.

Mars 2007

Fondation à Évry du Ceritd 
"Centre d’Étude et de Recherche sur l'Intensification du Traitement du Diabète". 

Juillet 2006

Dernière mise à jour : 03/12/2019

SUIVEZ NOUS

  • YouTube
depuis le 15/11/2019

2019 © CERITD. Le contenu et toutes les informations fournies sur ce site sont donnés seulement à titre d’information et ne visent pas à se substituer à un avis médical, un diagnostic ou un traitement de quelque manière que ce soit. Les renseignements sur votre traitement ou décisions thérapeutiques doivent faire l’objet d’une discussion avec votre médecin.